Blois 2018 – Aller sous la pluie – Part 1

Qui n’a jamais rêvé de participer au Salon ULM de Blois ?

Le salon international depuis plus de 30 ans où se côtoient tous type de machines.

« Une invitation au rêve et l’occasion d’en réaliser de nouveaux… »

comme les organisateurs le disent !

Et c’est vrai !!!

La météo annonçait l’arrivée d’un fort vent dans l’après-midi..

Argh, suite petit soucis technique, le départ est retardé.

Ready… on embarque car effectivement le vent arrive.
Chek-up des plafonds sur la route : ça passera.

Je complète en kéro pour palier des contournements avec d’éventuels grains que je vois déjà sur le radar de mon iPhone.

Allez, il est temps de larguer les amarres avant que les grains me bloquent.

Le trajet démarre bien, plafond correct bien même si nuages gris.
C’est calme, trop calme même.

Je contacte la TMA de St Yan, plutôt difficilement, et le retour est haché.
Après 5 min de monté de stress, j’arrive enfin à comprendre le code transpondeur à mettre ; enfin, je comprends juste que je suis bien accroché radar et que je dois les rappeler en sortie de zone.

Je souffle mais c’est de courte durée… il fait chaud et le vent est bien là.

Oui, c’était bien trop calme : Ça monte, Ça monte… mais comme un instructeur m’a dit « après la montée, y’a la descente » et effectivement, ça redescend !

Je maintient le cap sans me soucier de la gène des yoyp vertitcal et des chasses latérales et le Colibri trace. J’ai surtout les yeux rivés sur le badin afin de bien cadencer ma vitesse avec les dos d’anes que je croise et surtout ne pas dépasser la VNO.

« Xray, Xray, vous arrivez dans le secteur de Paray, attention aux planeurs… »

« Oui madame ! »
Je les ai vu et ils se posent tous…. « ah ouais ces nuages gris un peu plus loin ne sont pas bons  »

Je regarde mon cap sur mon log… « je continue ? « 

il faut se décider…

« Cela à l’air d’être bouché sur la droite de mon trajet,
le vent du nord pousse les nuages sur le sud et les grains suivent…
le soleil brille à gauche : la visi sera mieux
peut-être que cela  bougera plus car variation front froid/chaud…
mais d’un autre côté, meilleure visi pour me dérouter sur un terrain.
et par le trajet au sud de Bourges, il y a plus de terrain par le nord. »

il faut se décider…

« St Yan, …. »

« St Yan, …. »

pas de réponse…. la communication est vraiment pourrie 🙁

Décision prise, par le sud.

J’avance d’étape en étape, de terrain en terrain de secours.
Je laisse passer sur ma droite les colonnes de pluie. C’est beau mais vigilance.

Je passe Bourges et grand soleil !
mais hô hô, je me fais chahuter… dégueulante…. et oui ce front froid/chaud…
je baisse radicalement mon régime de croisière… chaque aile se faisant soulever… on dirait que j’avance en faisant un crawle 

Progressivement je remets les watts et reprend de la vitesse

Oh ! c’est quoi ce truc blanc à mes 11h… un Autogire !…. et un 2ème…. et une chaine de machine. Ca y est on arrive au bout.

Je dépasse tout le monde… j’ai 190 au badin et 205 km/h sol !

« 1h45 de vol… A moi l’ivresse! de la vitesse ! ralentis, tu vas rater ton point d’entrée à la Zone de Blois »

Je redescends en cadence vitessse progressivement en montant un peu plus haut pour avoir une meilleure visi du traffic.

et quel trafic ! ça arrive de partout. J’ai bien fait de monter car tout le monde arrive en mode radada, raz les parquettes…

je mets surtout le regard dehors : le Texan est top avec sa verrière pour cela !

eazeaze

No comments
Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *